Vivre dans le mensonge

Je me sens bafoué, trahi, violé. Il m’arrive parfois de penser au passé et d’avoir l’impression que l’on s’est joué de moi. Dans ce cas ci, on a très clairement profité de mon innocence et de ma naïveté pour souiller à jamais mon esprit jeune et maléable. Je me réveille régulièrement en sueur la nuit alors que ces cauchemars immondes reviennent me hanter, porteurs d’une triste réalité qui m’a frappé si durement que mon subconscient était voué à me rappeler jusqu’à la fin des temps cette erreur. Certes, je ne suis pas la seule victime de cet affront, d’autres ont forcément était plus fortement atteints que moi et peut-être ne dois-je ma relative stabilité mentale qu’à ma force de caractère ou même à un coup du destin. Je demeure toutefois conscient que j’ai été victime d’un choc culturel intense, voire même cataclysmique qui a ébranlé les fondations mêmes de la jeunesse québécoise pendant les quatre années fatidiques de 1988 à 1992. À l’instar de victimes de radiations, les dommages n’apparurent que plus tard. Dans ce cas ci, c’est la vérité qui fut l’instigatrice de la fatale révélation. 

Pour ceux et celles qui, comme moi, avez été ébranlé par ce fléau, vous avez sans doute déjà deviné à quoi je faisais référence; pour les autres, peut-être devriez-vous cesser immédiatement la lecture de ce billet. Si vous avez la chance incroyable de vivre dans le mensonge, quittez ces lieux immédiatement et préserver votre intégrité je vous en conjure. 

[…] 

Si vous êtes toujours devant votre écran, je vous invite donc à partager cette nostalgique agonie qui, je l’espère, nous permettra de ne pas répéter les erreurs du passé : Robin était une fille. Ce sont ces mots qui m’ont blessé aussi sûrement que l’acier brûlant de froid mordrait ma chair. Tandis que je vivais avec la ferme conviction que « Robin et Stella » étaient des individus de sexe respectivement masculin et féminin, on a eu le culot de porter à mon attention le fait troublant que ce modèle masculin de ma tendre enfance n’était autre qu’un imposteur, une abomination, un travesti! Certes, il n’en demeure pas moins que ce programme télévisé était charmant, même magique d’un certain point de vue, mais le mensonge dont il fait l’éloge ne fait que ternir à mes yeux le portrait autrefois resplendissant de sa gloire lointaine. À l’instar d’un homme qui, à la suite d’une relation sexuelle intense avec sa partenaire, apprend que cette dernière était autrefois un homme, je fus non seulement déstabilisé mais aussi choqué (du moins je présume). Une légende urbaine raconte même que cette émission a dû cesser sa néfaste propagation mensongère à cause de la poussée de croissance de Robin, aujourd’hui connu sous le nom de France Chevrette. D’une part, je suis outré mais d’un autre côté je suis empreint de compassion à l’égard de celle qui, à son grand dam et celui de sa famille j’en suis convaincu, avait l’air d’un garçon. Je crie au scandale. 

En bout de ligne, la perturbation relative à ce complot télévisuel ne provient pas tant du fait en soi que du contexte global. Dans un contexte fictif, théâtral, surtout de nos jours avec la situation socioculturelle que nous connaissons, il est commun et acceptable d’employer certaines « anomalies » pour la cause de l’oeuvre. Toutefois, lorsqu’il s’agit d’un contenu ayant pour cible de jeunes ignorants, je suis convaincu que l’intégrité est de mise. Avec un regard plus général, il devait en être de même pour absolument tout dans la vie. Que ce soit pour les étiquettes d’ingrédients sur les différents produits de consommation « nutritifs » ou pour la personne qui insère sa main dans Alakazoo, peut-être même pour le prétendu secret de la Caramilk (je suis convaincu que certains vivent encore dans l’ignorance), NOUS VOULONS LA VÉRITÉ. Un mensonge ne fait pas mal tant que la vérité ne surgit pas soudainement, et lorsque ça se produit, le nombre de temps pendant lequel le dit mensonge a duré est directement proportionnel à l’intensité du sentiment négatif dont la nature varie selon victime et/ou de la trahison dont il est question. 

Robin n’est définitivement pas un prénom/pseudonyme porteur de chance.

19 Réponses to “Vivre dans le mensonge”

  1. Je partage ton désarroi, crois moi. Je commence à peine à vivre en paix avec moi-même suite à cette révélation datant pourtant de plusieurs années déjà.
    Les gens des castings sont des monstres!!

  2. En plus elle a pas changé cette estie-là🙂

  3. Ouais, je pense qu’on a tous eu la gueule à terre quand on a appris que Robin était joué par une fille. D’ailleurs, ça m’a même un peu dégoûté dans le sens que je trouvais ça bizarre (ben quoi, j’étais enfant, je ne comprenais pas ces choses de la vie). Mais bon, je me suis pas mal remis de ce traumatisme. En fait, je suis probablement dans le déni quelque part aussi: ça expliquerait pourquoi je me rappelle très peu de cette émission-là !😉

  4. juliencouillard Says:

    Comme certains se souviennent où ils étaient lors de l’assassinat de Kennedy ou des premiers pas sur la Lune, je vais toujours me souvenir de ce que je faisais lorsque j’ai appris cette affreuse nouvelle. Je venais tout juste de finir mon bol de Froot Loops, mais malheureusement, comme Alex, l’impact foudroyant de cette nouvelle a fait que mon inconscient essaie de me faire oublier tout information relié à ce sujet…

  5. J’aimais bien Barracuda, le grand frère cruel de la petite grosse là😛

  6. @YzaRock: Je compatis grandement.

    @Le Détracteur Constructif: C’est triste pour elle de se ressembler autant après toutes ces années. Pour ce qui est de ton second commentaire, je trouve que Barracuda est un peu un pré-Chicoine. Le type avait quand même un manteau de cuir et vivait dans le garage.

    @Alex: C’est une réaction psychologique très normale, sois sans crainte.

    @juliencouillard: C’est un peu comme ça que je me sens aussi mais ce sentiment m’afflige depuis si longtemps que je tente ici de m’en exorciser et de vivre dans l’acceptation, un peu comme un soldat revenant du Vietnam.

    Je suis navré d’avoir fait ressurgir en vous ces pénibles souvenirs mais je crois qu’en discutant de la sorte, nous en sortirons grandis.

  7. Gzzhanjgeuuuuuuuuuh!!
    (Hurlement silencieux et choc névralgique)

    Quelques minutes plus tard le temps de reprendre mes esprits…

    Robin était une FILLE??????
    Je viens tout juste de regarder la photo de notre ami le Détraqueur Constructif et mon coeur en est encore soulevé…
    Moi qui était fier, à mon âge, de conserver une certaine innocence juvénile, voilà que je viens de la perdre.
    Rémi, j’aurais dû écouter tes paroles pleines de sagesse et ne pas continuer à lire ton post diabolique.

    Mon âme est en détresse, moi qui avais plein de bons souvenirs de Robin et Stella, notamment le ptite chanson du début. Je crois que je vais seulement essayer de mettre cette information dans le tiroir OUBLI de mon cerveau et faire un trait sur le passé afin de conserver mon intégrité mentale et d’éviter l’inévitable anévrisme qui suivrait si je tournais cette information dans ma tête plus longtemps que quelques minutes.

    Remi…. Si t’as d’autre plugs de même genre que Astro le petit robot était pas un robot ou Bibi était pas vraiment une marionette ou Fardoche avait des relations sexuelles avec Passe-Montagne, dis-le maintenant.

  8. Combien de questionnement sur mon existence fût provoquer par cette émission. C’est que je la trouvais (et la trouve toujours) jolie cette demoiselle. Plus tôt que d’afficher fièrement mon attirance, je dûs refouler timidement mon attirance sur ce dont je croyais être un homme. J’ignore comment survécu, jusqu’à aujourd’hui, avec un tel fardeau…

  9. Mais est-ce que je t’ai dis que je rêvais encore d’avoir un oupsie??? Pas un oups ou une oupsette là.. un bébé oupsie!!!!!

    Un jour……*sigh* ^-^

  10. @ Félix: Awwww, pauvre petit😉

  11. @Le Clown: Je suis navré d’apprendre que tu vivais jusqu’ici dans l’ignorance et d’avoir été la source de cette perturbation mais je crois que tu sauras passer à travers. Je sais que tu es fort et, si tu veux, nous pourrons consommer de la boisson et en discuter plus longuement, je saurai t’aider à passer à travers cette épreuve. Je ne crois pas avoir d’autres nouvelles perturbantes à annoncer pour l’instant de ce côté là, ou du moins je fais te laisser le temps de te remettre de ce dur coup.

    @Félix: C’est une situation à laquelle je n’avais pas songé mais je compatis grandement à la détresse psychologique qui a dû découler de cette tragique révélation. Je suis ravi que tu partages ceci avec moi (nous) et je suis disposé à te fournir tapes amicales sur l’épaule et mots d’encouragement pour favoriser ta remise sur pieds.

    @YzaRock: Saperlipopette, j’avais oublié ces trois là! Si tu parviens à avoir « Oupsie », je tiens à être parrain!😛

    @Noisette Sociale: J’abonde en ce sens.

  12. Merci de votre support. Cela me touche et me fais le plus grand bien.

  13. cochonchat Says:

    Je suis surprise en effet! C’est tannant!

    Sauf que.. d’un autre côté, je ne crois pas que Robin puisse être considéré comme un « modèle masculin ». En plus d’avoir 12 ans, il est presqu’aussi viril que Pierre Lapointe.

    Au pire du pire.. il te reste Passe-Montagne.. Tu as déjà vu le vidéo ou à 4 pattes par terre il imite un ti-minou, tu pourras te consoler pour Robin en te disant qu’un moins c’était un/une aventurier/ère!

  14. Ho mon dieu!

    Sa vien de me faire mal en dedans… je savais vraiment pas que cetait une fille… bordelle…

    je vais aller consulter… merci Remi

  15. @Cochonchat,
    Vous semblez oublier qu’il y a eu un mouvement « métrosexuel » récemment. Il me semble évident que cette usurpation en soit la cause.

  16. @Félix: Tu supporter est pour moi une vocation.

    @cochonchat: Il est facile, après coup, de juger de Robin mais selon le contexte jeune et innocent dans lequel cette perfidie s’est déroulée, cette conception erronée du statut de mâle de Robin est plus aisément justifiable. D’ailleurs je dirais qu’encore aujourd’hui, il(elle) est certainement plus viril que Pierre Lapointe. Autrement oui, j’ai tristement vu le vidéo de Passe-Montagne et ses ébats félins. Je suis d’ailleurs ravi que ça n’évoque aucun souvenir en moi.

    @Rapsaw: Ça m’a fait plaisir. Tiens moi au courant des développements concernant ta consultation!

    @Félix (encore): C’est effectivement un facteur sur lequel nous nous devrions nous attarder!

  17. Rémi, je sais que c’est pas facile, mais on doit se serrer les coudes, prendre une grosse paire de palmes et nager jusqu’à la surface. Ici, je parle au nom de tous ceux qui ont vécu un tel martyr, dont D’Artagnan dans « Sous le signe des mousquetaires » qui découvre qu’Aramis est une fille, de Bart Simpson, qui à son insu est incarné par une personne de sexe féminin, et de Legolas, pour qui la vie réserve encore de bien grandes surprises.

    Pour toi, Rémi, et pour tous ceux qui savent ce que tu ressent, je dit cette parole : Y’a d’la monnaie à rendre.

  18. @DOUILLE: C’est un beau message d’espoir que tu partages ici avec moi (nous) et je ne suis que trop conscient de ces fait troublants que tu énonces ici et qui peuvent très bien être associés au portrait que j’ai dressé ci-haut. Ensemble, nous vaincrons!

  19. This internet site gives you common games like Angry Birds, Dino Run, Flappy Bird and much far
    more.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :