L’univers du crépuscule

Depuis quelques temps, je visionne assidûment une série télévisée intitulée « Supernatural ». Comme vous pouvez probablement le présumer, cette série évolue dans un contexte axée sur la présence d’événements et de créatures surnaturelles. Évidemment, c’est une œuvre qui relève essentiellement de la fiction mais elle stimule indéniablement l’imaginaire collectif. Le fait est qu’il y a constamment des références à des légendes (parfois urbaines) bien connues et à la religion. À travers les millénaires, ce sont là des phénomènes qui ont été entretenus, qui ont évolué mais qui ont maintenu leur essence: l’inexplicable. Bon nombre de gens furent victime de leurs visions et/ou leurs croyances tandis qu’ils furent rejetés, internés ou même abattus. Malgré tout, certains individus persistent à faire l’éloge de ces manifestations et, quoi que l’on fasse, la vérité demeure cachée. Bienvenue dans la quatrième dimension.

Cthulhu

Cthulhu

J’ai senti une main sur mon épaule; j’ai vu mon grand-père décédé; j’ai ressenti un étrange frisson; j’ai aperçu un inconnu dans mon miroir pendant une fraction de seconde; j’ai vu une disque lumineux dans le ciel; j’ai une sonde anale; Jésus me baise(remarquez la gradation ascendante): ce sont là des discours qui ne sont que trop communs et qui ont souvent été instigateurs de rigolade et de rejet. Le fait est qu’un infime pourcentage de victimes de l’inconnu décident d’en parler et que la majorité préfère se taire afin d’éviter de passer pour un drogué/hippie/gothique/attardé/elfe. De plus, connaissant l’imperfection humaine, il est facile de blâmer les sens et/ou cette capacité incroyable que le cerveau a d’imaginer des choses. Parlez-en aux victimes de combustion spontanée. Il ne faut pas non plus écarter le fait qu’être croyant religieusement implique de croire en l’inexplicable, alors pourquoi blâmer les illuminés? Si Moïse venait faire un tour à notre époque, il aurait fort à faire pour écarter les murs capitonnés de sa cellule.

Le fait est que quoi que l’on dise et quoi que l’on fasse, nous ne pouvons parvenir à une conclusion satisfaisante et nous avons collectivement décidé de favoriser la majorité en diabolisant le phénomène. On a bien rigolé le jour où on a découvert que la Terre était ronde et qu’elle n’était point le centre de l’univers. Combien de gens ont payé de leur vie pour rectifier cette erreur? À l’instar des prouesses prestidigitatrices d’Alain Choquette, il eut été facile de dire « Au pire on s’en c******! » mais on a préféré faire taire le doute. La peur de l’inconnu, la peur d’avoir tort, le désir de protéger la majorité. Le mensonge et le déni sont les outils que les hautes instances ont utilisés à travers les siècles pour asservir la plèbe et maintenir le calme et ça a toujours relativement bien fonctionné.

Il est bien difficile de faire la part des choses et de bien comprendre que toute médaille possède deux côtés. Ironiquement, on tolère plusieurs préceptes religieux qui ne sont concrètement basés sur rien, affaiblissant ainsi l’unité globable (ce qui va à l’encontre du désir croissant de la société de s’orienter vers une collectivité) mais on relègue aux oubliettes les pauvres incompris qui prétendent avoir été attouchés sexuellement par des créatures tentaculaires bicéphales. Une approche rapide de la chose me permettrait de m’esclamer haut et fort « Droguez ce malotru! » mais ce jugement repose sur une généralisation abusive prônée au quotidien. Au point où j’en suis dans mon élaboration, vous devriez avoir saisi où je veux en venir et être en mesure de développer votre propre raisonnement sans quoi vous devriez exercer votre pensée critique.

Gaston Lepage

Gaston Lepage

Le monde éthéré, la vie après la mort, les monstres marins, les extra-terrestres, les esprits, les démons, Dieu, les stigmates, la télékinésie, la télépathie, Stonehenge, les druides, Gaston Lepage et la caramilk sont des phénomènes inexpliqués parmi tant d’autres mais que l’on qualifie souvent de mythe, de fiction. Loin de moi l’idée de prôner leur véracité mais il faudrait aussi songer au fait que depuis toutes ces années, un nombre incroyable de gens les ont vus, ont cru savoir quelque chose, en ont témoigné avec parfois beaucoup d’éloquence mais qu’il n’en reste aujourd’hui que des souvenirs lointains, des coupures de journaux et quelques films mauvais (à l’exception de Gaston Lepage). Ne soyez pas si prompt à chasser du revers de la main ce que vous ne pouvez comprendre.

Pour les Chrétiens parmi vous qui sont potentiellement indignés par mes propos blessants; blâmez Satan (aka « Le Malin »).

Jésus, notre sauveur

4 Réponses to “L’univers du crépuscule”

  1. Ah la la..
    C’est un bien lourd article que celui-ci, mais ô combien délicieusement écrit une fois de plus!
    Chapeau!

    P.S. Ça me dérangerait pas de passer pour un elfe. C’est cute un elfe. 😀

  2. Encore une fois: tordant, bien écrit, qui porte à réfléchir… D’ailleurs, tu disais dans un de tes paragraphes que facilement on croit des mythes religieux et qu’on balaie rapidement du revers de la main des trucs surnaturels. Ça me fait penser à Scully dans X Files (du moins, jusqu’à la saison 8). On se rappelle que la délicieuse rouquine était une sceptique qui ne croyait à rien: ni extra-terrestres, ni vampires, ni fantômes, ni monstres, RIEN… et pourtant, dès qu’un épisode avait une connotation religieuse chrétienne (sauf un épisode de la saison 1 sur un « faiseur de miracles »), POUF ! Elle y croyait ! Ça avait du sens. Et étrangement aussi, son collègue Mulder n’y croyait plus alors qu’il croit à tout le reste…

    Comme quoi, tout est relatif (et je suis définitivement un geek pour citer X Files lol)… En passant, super image en fin d’article. C’est génial ! 🙂

  3. […] billet du jour: Parlant de trucs incroyables, je vous invite à lire cette réflexion provenant de l’Antre de la Vérité. On a parlé cette semaine d’apostasie avec les propos de Ti-Ben 16 et surtout cette Église […]

  4. @Yza: Tu as perdu ton « Rock »! Outre ce détail, je me disais justement, tout en l’écrivant, que ce billet détonnait quelque peu de ma tendance habituelle mais c’est une réflexion qui gambadait gaiement dans mon cerveau depuis un certain temps déjà et j’ai décidé de lui donner vie. Après tout, à quoi bon entretenir ce lieu si je me fixe des limitations!? 😉 C’est toujours un plaisir de constater ton appréciation et je te donne le droit d’aimer les elfes mais sache que bien peu de gens se verraient accordé ce droit.

    @Alex: Il est évident que ce billet fut grandement stimulé par les événements récents mettant en vedette l’Église catholique et notre bon ami le pape. Bien que je n’ai jamais été un grand adepte de « X-Files », j’aime bien cette référence, surtout en considérant que ce sont les réactions principales que l’on retrouve chez le citoyen moyen. Merci de ton intérêt et je t’encourage à entretenir la « g33kness ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :