Cul-de-sac technologique

La nature profonde de l’Homme se caractérise, entre autre, par sa capacité à créer, à inventer, à innover. Afin de faciliter son existence, il donna naissance à un nombre incroyable d’outils lui permettant de combler ses nombreuses lacunes, à tel point que, soucieux de dépasser ses limites, il vint à inventer des absurdités pour le simple plaisir de stimuler sa soif de création. C’est ainsi que virent le jour la roue, la tronçonneuse, la pelle mécanique, le « duct tape », la bombe nucléaire, Dieu, les « tie wrap », le pipeau et j’en passe! La plupart de ces inventions ont grandement évolué avec le temps, surpassant de loin le modèle original et redéfinissant sans cesse les normes de la perfection. De toutes les inventions que la race humaine a pu concevoir à travers les siècles, il en est toutefois une qui, au-delà de toute compréhension, défie les plus grands cerveaux de ce monde: l’essuie-glace.

Adorable lapin

Adorable lapin

Lorsque je me balade dans ma voiture qui est, en soi, un accomplissement technologique incroyable, je sens que je tiens entre mes mains un instrument puissant me permettant d’atteindre des limites que mes ancêtres n’auraient pas su imaginer dans leurs rêves les plus fous. Chariot mécanique, miracle de l’ingénierie, mon véhicule sillonne les routes allègrement et me mène là où je veux. Le problème majeur survient lorsque je dois utiliser ces bons vieux essuie-glaces. Ces balais de métal et de caoutchouc, derrière leur aspect anodin, incarnent une frustration millénaire. Après un nombre incalculable de prototypes, d’études, de tests, de véhicules, de cerveaux, d’argent investi, de blasphèmes; rien à faire. Maillon faible de la voiture, l’essuie-glace est souvent inefficace, est la première partie du véhicule à rouiller, est délicat, a une faible durée de vie et peut rapidement devenir très coûteux. POURQUOI!? Nous avons des voitures hybrides volantes pseudo-nucléaires en alliages *insérez ici un mot scientifique intense* qui peuvent se stationner toutes seules mais nous sommes toujours aux prises avec les maudits essuie-glaces tels qu’on les retrouvait sur les brachiosaures.

En prenant le temps d’y penser un peu, nous vivons sur une planète sur laquelle il existe divers types de précipitations qui ont toutes pour but de limiter la visibilité. En quoi des jantes en aluminium, un coffre à gants réfrigéré, un siège chauffant, une caméra arrière et une vision nocturne sont-elles plus essentielles que des essuie-glaces? Je suis médusé. Au lieu de créer des robots, d’automatiser tous les métiers du monde (incluant les péripatéticiennes) de développer des modèles impressionnants de dildos et de supprimer le gras trans de nos vies, J’EXIGE que l’on prenne le temps de réfléchir au meilleur moyen de déblayer les maudites fenêtres de voitures. Même pour ce qui est du dégivreur arrière, je me permet de présumer qu’il est possible de faire mieux. Nous avons des lance-flammes, des lasers, des nanotechnologies diverses et des Mexicains qui pourraient forcément remplacer ce que nous avons en ce moment. Au diable les bébés phoques, mobilisons-nous pour une cause VRAIE!

P.S.
Ce n’est pas la semaine nationale de l’énumération. C’est un hommage personnel que je rend à cette figure de style.

7 Réponses to “Cul-de-sac technologique”

  1. AHAHAHAHAH dis-je!

    Esti que j’ai ri!

    L’essuie-glace est le tendon d’achille de la voiture. Avec les GPS, y devraient trouver moyen d’envoyer un laser en permanence sur nos pare-brises, chai pas trop…

  2. Ouais…
    LoL
    Que dire de plus que « Sacrament que t’as raison man » ?
    Foutus essuie-glaces, pour rester polie. J’en ai perdu un en plein ouragan l’été dernier. Je les ai d’autant plus détestés que ledit « wipper » a grafigné mon « windshire » .. Grrr Mort aux essuie-glaces! On veut du laser! (Je ne suis pas certaine de l’idée des Mexicains uhuh)

  3. @Le Détracteur Constructif: Hmmm un laser! Excellente idée. J’ai déjà vu un prototype qui envoyait un jet d’air à haute vitesse sur le pare-brise et qui avait pour effet de dévier la neige et la pluie. Le problème résidait probablement dans le fait que la boue et autre éléments plus solides avaient tendance à se coller à la fenêtre malgré tout. De plus, ça doit être plutôt inefficace lorsque la voiture n’est pas en mouvement… Bref, j’espère que des gens tels que nous travaillent encore sur le projet!

    @YzaROCK-plusquejamais: Moi qui croyait que tu étais adepte de Mexicains! Autrement sache que je compatis grandement quant au triste de sort de ton feu essuie-glace et à la triste victime qu’est ton pare-brise.

  4. Les mexicains c’est bien, surtout s’ils rident des vélociraptor!

    Sinon j’ai pas d’opinion sur les essuitout-a-glaçe.

  5. Le Clown Says:

    M’en va dire comme le Détraqueur constructif : T’as raison en ****.
    Ché pas, on dirait toujours que tu parles de sujets faisant ressortir les souvenirs les plus douloureux….

    Les Osti de Wiper! C’est pas dur, pas besoin de laser, faut juste renforcir le cadre de métal du ledit objet, tout en le gardant souple et mobile.

    Mais bon, on en fait peut-être une mauvaise utilisation aussi!

  6. Matt Damon Says:

    Moi je suis ultra satisfaite de mes essuis-glace.. chialeux!

  7. @Katy: Je ne peux que partager ton amour des Mexicains chevauchant des vélociraptors.

    @Le Clown: Je me demande ce qu’en penserait la NASA…

    @Matt Damon: Tu vis encore dans l’ignorance; un jour tu comprendras.😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :