Les délices du lointain

Ce titre, à saveur exotique, laisse planer bon nombres d’idées fantaisistes telles qu’un harem digne des mille et une nuits, des mets exquis préparés par des chefs réputés, des danses envoutantes et peut-être même de l’opium, mais sachez qu’il n’en est rien. Je fais plutôt référence au simple fait de déguster joyeusement un repas qui a été préparé par quelqu’un d’autre que soi-même. En effet, il m’arrive régulièrement de profiter des aptitudes culinaires de ma tendre moitié (ayant remplacé ma mère avec brio entant qu’instigatrice du bien-être de mes papilles gustatives) et, même lorsqu’elle prépare quelque chose que je serais en mesure de faire moi-même, tel qu’un sandwich ou des croquettes de poulet (dont j’excelle particulièrement dans la préparation), c’est un délice merveilleux quasi indescriptible.

Divine rôtie

Divine rôtie

Je ne saurais dire si c’est le simple fait de ne pas avoir été contraint de faire l’effort de cuisiner ou si le tout provient simplement d’un facteur psychologique indéterminé mais il m’apparait indéniable que la nourriture qui a été faite à mon attention par un être cher est toujours mieux. Même les mets raffinés des grands hôtels ou les petits plats disponibles à l’épicerie ne sont rien face au croissant garni concocté par l’être cher. Ce phénomène est d’autant plus déstabilisant que le même croissant avec les mêmes ingrédients sera explicitement moins bon s’il est préparé par mes bons soins. Mêmes les restants (pouvant aussi être appelés « surplus » pour les gens positifs de ce monde) sont une véritable ambroisie à côté du menu du jour du restaurant du coin (je suis mentalement déstabilisé par l’utilisation répétée du mot « du »).

Il serait aisé de se laisser porter par la masse scientifique et plaider l’effet placebo mais je crois qu’il existe une force supérieure qui nous unit à ces repas tendrement préparés. À l’instar du vieux gaminet (merci au Détracteur Constructif pour avoir agrémenté mon vocabulaire de ce terme néfaste qui m’a permis de ne point utiliser l’anglicisme qu’est le « tee-shirt ») dont le confort légendaire n’a d’égal que sa gloire révolue, le goûter personnalisé préparé par autrui et dont je me délecte régulièrement (merci Katy) n’est, en apparence, qu’une préparation anodine, mais il recèle des qualités mystiques que les génies de ce monde ne sauront jamais expliquer (si quelqu’un me réfère à une étude sur le sujet je le lynche).

10 Réponses to “Les délices du lointain”

  1. Me ferais-tu un sandwich au thon?

  2. @Le Détracteur Constructif: Seulement si tu me concoctes un chien-chaud cuit à la vapeur (« hot-dog steamé »).

  3. Matt Damon Says:

    J’pensais justement à vous inviter à souper toi et la moitié! j’ai fait d’la divine sauce à spag. Oui oui Matt Damon est un fin cuistot italien à ses heures!

  4. @Dark Remi of Doom : Ah ! Pour ça y’a la Belle Province. Ça s’appelle aussi « Manger du mouillé ». Tout est mouillé là bas! Chien-chaud, viande fumée, sous-marin, et j’en passe!

  5. Uhuh
    Ok
    Mais genre, mettons, vendredi passé, j’ai préparé la fondue avec Tania.
    Donc TECHNIQUEMENT, on a préparé le souper pour toi.
    MAIS
    Tu as du faire cuire ta viande toi-même…
    Est-ce que c’était délectable quand même ou bien ça laissait à désirer puisque tu as du y mettre du tien???

  6. @Matt Damon: Voilà qui me semble une excellente idée!

    @Le Détracteur Constructif: Si je voulais un vulgaire « hot-dog » d’un restaurant miteux je ne prendrais pas la peine de demander.😛 Fait divers à propos de « La Belle Province »: je crois que je n’ai jamais vu d’employé québécois y travailler.

    @YzaROCK-plusquejamais: Premièrement, je crois que le fait que ce ne soit pas spécifiquement pour moi mais plutôt dans le cadre d’un souper de groupe change les données, surtout en considérant que vous prépariez vraisemblablement la dite fondue avec vos conjoints respectifs en tête. De plus, la dose massive d’alcool que j’ai ingérée avant ce repas fausse considérablement ma perception de ce dernier. Quoi qu’il en soit, j’ai bon souvenir que c’était succulent.😉

  7. OK mais là jsuis sûre que t’as rien à redire contre le déjeuner de dimanche…. J’ai même marché pour aller acheter ton pain en compagnie de ta douce😛
    Chanceux va…!❤

  8. Holy ass Says:

    Je pourrais faire un effort pour te complimenter sur le fait que ton écriture coloré me diverti au plus heut point cependant je préfère passer pour l’espèce de « pos de vocabulaire » que je suis en te disant : Osti ktes texte rock MAN!!😉

  9. Holy ass Says:

    P.S. excuse les fautes d’orthographe

  10. @YzaROCK-plusquejamais: Je n’ai effectivement rien à redire contre ce déjeuner dont il est question. C’était tout-à-fait succulent et il me tarde d’en bénéficier à nouveau.😉

    @Holy ass: Merci pour ton appréciation et je pardonne avec joie tes fautes puisque je suis fortement ému par ton intervention.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :