La conservation

Bien que la nature me tienne à cœur et que j’encourage la populace à user de violence explicite au profit de la faune et de la flore, ce billet ne fait pas référence à la conservation de la notre planète. Je m’attaque ici à un sujet beaucoup plus proche du Nord-Américain moyen et auquel nous ne faisons abstraction que trop souvent au profit de la facilité. En dépit des imitations à bas prix et des tentatives désespérées de la concurrence pour obtenir un niveau de qualité équivalent, le plat Tupperware a été, est et restera l’incarnation ultime de la qualité en ce qui a trait à la conservation de nos aliments!

Famille riche et satisfaite

Famille riche et satisfaite

Certains diront « Rémi, Ô toi qui est mon guide, je n’ai pas les moyens d’investir dans des plats d’une telle qualité et mes récipients actuels sont suffisants. » Certes, le plat moyen offert à bas prix dans les épiceries et autres magasins à grande surface ont un certain niveau d’efficacité mais leur esthétisme douteux et leur durée de vie extrêmement limités en font un choix à écarter. Je vous mentirais en vous disant que je ne possède pas, moi aussi, ces vulgaires contenants de va-nu-pieds MAIS je suis pleinement conscient de tous les enjeux que ça implique et de ce masochisme dont je suis le triste instigateur. Lorsque je vois ces plats qui, jadis transparents, adoptent la couleur de la sauce aux tomates ou autres ingrédients ayant peuplé son intérieur, je constate avec amertume le problème. Comme si ça ne suffisait pas, les parois jadis si lisses de mon bien-aimé contenant abordable deviennent rugueuses, voire gondolées, déformées en certains points. Je me réveille parfois en sueur la nuit en pendant à ces émanations toxiques de polymères de piètre facture qui ont vraisemblablement contaminé cette nourriture que j’ai ensuite ingérée innocemment. Blâmez les cigarettes, le soleil et les téléphones cellulaires pour vos cancers mais je crois que le problème réside ailleurs.

Gage de qualité

Gage de qualité

Suite à tous ces malheurs, mon regard se porte sur un vieux plat Tupperware, don mystique de ma tendre mère. Ce plat est fort probablement plus vieux que moi; il pourrait même remonter au Moyen-Âge si ce n’est que cette compagnie fut fondée en 1946 à Orlando (fait intéressant à ajouter à votre culture générale et pouvant potentiellement vous apporter gloire et prestige lors de votre apparition à un jeu télévisé). Malgré son âge avancé, ses péripéties à travers un nombre incalculable de fours à micro-ondes alors qu’il sortait à peine du réfrigérateur, ces sandwichs aux saveurs variées qui l’ont envahi et le nombre de fois où il fut propulsé à grande vitesse contre un mur par le lanceur étoile Randy Johnson; malgré tout cela il subsiste encore, fier et fort, impeccable, resplendissant et n’ayant rien perdu de ses attraits de jadis si ce n’est de son apparence d’une autre époque. Sa couleur n’est ternie que par le temps et nulle impureté ne saurait y siéger après une toilette attentionnée. Voilà pourquoi il nous faut opter pour Tupperware.

Bien que l’argent mène nos vies de consommateurs assidus et de victimes d’une société capitaliste, il faut savoir se prévaloir d’outils de qualité pour nous prévaloir d’une existence plus saine. À l’instar de ce vieux réfrigérateur de marque Frigidaire jaunit qui trône modestement au fond du sous-sol, rempli de bières et de cannages, le Tupperware est un investissement à long terme, l’acquisition d’une vie. Tous ces plats d’une marque inconnue mais que nous possédons pourtant tous ne seront bientôt que poussière, souvenir amer d’une époque de vache maigre. Tous ces plats, échelonnés sur 40 ans, vous coûteront beaucoup plus que ce Tupperware (garanti à vie) qui, sur le coup, vous donnera mal au cœur mais qui, à long terme, saura préserver vos économies, votre nourriture, votre santé et même votre âme.

Veuillez prendre note que je ne suis malheureusement pas payé par Tupperware pour ce message à saveur publicitaire.

Publicités

7 Réponses to “La conservation”

  1. Chapeau, monsieur! D’ailleurs, les vieux plats de non-qualité que nous achetons finissent toujours aux poubelles un jour où l’autre. Alors too bad pour l’environnement.

    Moi si j’étais Tupperware, je t’engagerais pour cibler les jeunes adultes 🙂

    PS: J’ai ri haut et fort en te lisant.

  2. t’as raison, faudra investir dans des vrais tupperware.

    jte mets la dessus.

    ( amé fait dire que elle aussi avait le plat jaune. )

  3. Ah, le fameux plat jaune. Il faut croire que toutes nos mères furent prévoyantes car on l’a encore je crois bien… 😛 Définitivement, le Tupperware résistera à tout, même aux bombes nucléaires. Finalement, le Tupperware ne serait-il pas le cousin éloigné du cancrelat ? Sa structure génétique est peut-être la même, qui sait ?…

  4. Uhuh
    M’rappelle les démonstrations Tupperware que ma mère faisait dans cuisine chez nous avec les voisines quand j’tais ptite.. Merci pour le moment nostalgie!
    Moi mon plat n’était pas jaune, mais bien orange! Marginale je suis… uh
    On mettait des Oréos dedans ^-^
    Yay!
    Ça me fait également penser que je n’ai aucun tupperware en ma possession. Je devrai remédier à ça lorsque j’aurai à nouveau un logis. ahah

  5. @Le Détracteur Constructif: Merci beaucoup, une fois de plus, pour cet explicite entrain! Il est évident que choisir Tupperware, c’est choisir un environnement plus sain.

    @Katy: Je magasine assidument les meilleurs aubaines Tupperware du moment afin de combler tous nos besoins en préservation d’aliments en tous genres et autres restants/surplus de repas. (@Amé: Tous les humains normaux les possédaient.)

    @Alex: Effectivement, c’est un plat qui est extrêmement connu. Il trônerait fièrement sur une table d’or et de platine sertie de diamants dans le Temple de la Renommée des plats en plastique si un tel lieu existait. Il est d’ailleurs fort possible que les génies qui ont travaillé à la conception de ce bol aient étudié la génétique de la blatte afin de lui conférer quelques propriétés bénéfiques.

    @YzaRock: Je suis ravi d’évoquer en toi une telle nostalgie. J’aimerais bien que tu organises une démonstration un de ces jours et que tu me permettes de filer le tout dans le secret afin d’étudier le phénomène. Au fait, je suis convaincu que les Oréos y demeuraient bien plus frais que dans leur piètre emballage d’origine.

    @Marylou: Ma mère possédait (et possède vraisemblablement encore) absolument tous les plats de cette gamme (incluant quelques petits formats qui s’emboîtaient et autres récipients tous plus utiles les uns que les autres), et ce, dans toutes les couleurs disponibles! Jamais un sandwich au « baloney » ou un restant de spaghetti ne sera demeuré aussi succulent au-delà des délais généralement prescrits par les lois de la nature. Je crois d’ailleurs que, si Dame Nature existait, elle se déchaînerait contre Tupperware pour oser ainsi défier les dates de péremption établies par ses bons soins.

  6. hmmm j’ai surtout accroché sur le mot de la fin…  »saura préserver vos économies, votre nourriture, votre santé et même votre âme. »

    Tu crois vraiment que se genre de plat est fait pour préserver notre âme? Encore la ma paranoïa prend le dessus. se genre plat est peut être une mauvaise invention. Imagine un instant un plat de plastic d’une puissance telle que l’on pourrais enfermer un âme a l’intérieur…  »Frisson ».

    Cet instrument pourrais être utiliser par des sectes démoniaque douteuse…

  7. @Rapsaw: Ne sous-estime pas le pouvoir de Tupperware. Ils en ont déjà fait mention, bien que sous un autre nom, dans l’émission « Marshall et Simon »‘ aussi connue, plus tard, sous le nom de « Eerie Indiana ». Perturbant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :