Les caprices de Dame Nature

Pierre angulaire de l’humeur collective et sujet banal de premier choix depuis des millénaires, la température est l’incarnation intemporelle de l’unité des peuples, faisant fi des divergences sociales, géographiques et culturelles. Ayant vu le jour bien avant la télé-réalité (sujet d’actualité prisé par la plèbe), le climat, aujourd’hui négligé par le prolétaire « cool et branché », n’en demeure pas moins un élément crucial du quotidien du citoyen moyen (la rime est mon glaive, à moi la gloire!), meublant avec brio des conversations les plus anodines jusqu’aux discours d’intérêt public les plus percutants.

Fils des âges farouches

Fils des âges farouches

Cette réalité planétaire est, au-delà d’un phénomène naturel, une indéniable inspiration poétique et littéraire, imageant dans son calme comme dans ses excès la nature humaine. Plus vif que le vent, plus fort que toutes les vagues de l’océan, toujours plus haut Rahan! Certes, ce sont là de bien belles comparaisons à partir desquelles l’esprit humain, fertile et imaginatif, aura tôt fait d’élaborer. Tout le monde connait quelques exemples liés à la météorologie. Connue de la majorité (présumant que, quelque part, des illuminés vivent en commune dans des bunkers secrets et se reproduisent, percevant le monde extérieur comme une fiction corruptrice), la température est donc l’ultime référence pour quiconque tente d’imager une idée. La richesse primaire de ces fluctuations atmosphériques réside toutefois dans la vérité absolue qu’elles incarnent.

Hobo concerné par la température

Hobo concerné par la température

Du clochard pouilleux jusqu’à l’avocat véreux en passant par le médecin ambitieux et l’emballeur boutonneux (une autre phrase comme celle-ci et je me lance dans le hip-hop), tout le monde peut interagir gaiement en parlant de la pluie et du beau temps (moins riche mais Ô combien poignante). Dans la file d’attente du magasin général, chez le dentiste ou même lors d’un cocktail entre amis, rien de mieux qu’un commentaire relatif à la température pour combler un silence inconfortable pour engager la conversation! Comme si cela ne suffisait pas, on peut aussi faire un parallèle direct avec notre humeur ou nos sentiments. Par exemple, à la question « Comment se sont déroulées tes vacances? » on peut rétorquer un triste « Par le pouvoir du crâne ancestral, le beau temps ne fut pas de la partie! » Cette réponse qui, hors-contexte, pourrait sembler mystique et énigmatique, dévoile ici le reflet de l’âme de son auteur, pouvant se traduire par « Mes vacances furent déplaisantes, je n’ai pas pu travailler sur le terrain, mon toit coule, mes gouttières sont pleines de feuilles, j’ai du endurer les enfants à l’intérieur et ma bonne humeur fit mise à rude épreuve. »

Que nous le voulions ou pas, la température est une lame à double tranchant que tous manient à leur façon mais que personne ne contrôle. Pendant que le hippie court nu sous la pluie battante dans un champ de tournesols, la jeune fille craint l’orage sous sa chaude couverture et le fermier, sur le pas de la porte de sa modeste demeure, accueille chaleureusement ce cadeau du ciel. C’est un sujet qui concerne tout le monde et sur lequel tout le monde a une opinion. À ce propos, pendant que je rédigeais ce billet, j’ai pu voir disparaître le soleil derrière les nuages gris. Tandis que cette boule lumineuse bienfaisante me narguait alors que je siégeais, triste et impuissant, à mon bureau, c’est la maudite pluie sale qui va m’accueillir lorsque je vais mettre les pieds dehors.

3 Réponses to “Les caprices de Dame Nature”

  1. J’te jure, j’ai presque versé des larmes!

  2. Et dire que c’est mon simple nick msn qui a inspiré cet épique billet!

  3. @Le Détracteur Constructif: Ça me touche sincèrement.

    @Karyn: C’est souvent les idées les plus simples qui amènent les meilleures réflexions. Merci!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :