Humides constatations

Je suis très conscient qu’un titre aussi évocateur laisse sans doute beaucoup trop place à votre imagination dépravée. Oscillant entre le rêve érotique et la démangeaison au niveau du postérieur suite à un effort physique intense, il existe de multiples raisons qui pourraient affecter directement l’humidité de la paume humaine. Dans le cas qui nous intéresse, il est question de la fréquentation de ce qu’on appelle, à tort, le « petit coin ». Il est un facteur qui lie la plupart des personnes décentes qui fréquentent ces infrastructures, soit le traditionnel lavage de mains.

Mains sales

Mains sales

Tout d’abord, il existe deux types d’individus qui ne sont pas concernés par cette réalité: les malpropres et ceux qui préfèrent le désinfectant en gelée à base d’alcool tel que le désormais légendaire « Purell ». Ceci étant dit, pour les gens « normaux », l’utilisation de l’évier et du savon est un geste rituel, un automatisme de longue date et un excellent moyen d’éviter les infections oculaires. Suite à cette action impliquant idéalement l’utilisation d’eau, la problématique demeure toujours la même: les mains sont mouillées. Dans un cadre résidentiel, l’option primaire réside généralement dans cet objet de culte qu’est la serviette à mains. Sous-estimée par rapport au biochimique verre de salle de bain, cette serviette est pourtant, elle aussi, très négligée et peut même atteindre le statut de répugnante. Quoi qu’il en soit, c’est une technique prisée et écologique qui comble les besoins de millions d’adeptes de la propreté manuelle à travers le monde. Ceci dit, lorsque l’on emploie cette technique suite à l’utilisation d’une toilette publique, deux façons sont généralement à notre disposition afin de remédier à cette fâcheuse situation: le papier à mains ou le séchoir à main.

Initialement, toute personne ayant un semblant de conscience écologique et/ou un sens logique et pratique devrait opter pour le séchoir. La réalité est toutefois bien triste, car la plupart de ces engins de haute technologie sont des immondices mécaniques. Lorsque je pense à ces échecs lamentables de l’ingénierie, ma rage est telle que j’en perd mon vocabulaire. En ce moment même, il me ferait plaisir d’employer bon nombre de blasphèmes et de qualificatifs à teneur fécale mais je n’en ferai rien. Je me contenterai de dénigrer le séchoir à mains moyen. Tout d’abord, il est question de la puissance du vent prodigué par la machine. Souvent beaucoup trop modeste, il effleure les mains avec autant d’efficacité que l’air ambiant qui caresse mes doigts lorsque je marche tout bonnement dans un couloir désert, ce qui est, ma foi, extrêmement inefficace pour un séchage adéquate. De plus, la chaleur de ces incarnations physique de l’échec est souvent telle qu’on ne peut maintenir ses mains sous le jet d’air suffisamment longtemps pour qu’elles soient sèches, ce qui implique plusieurs étapes qui sont aussi retardées par l’inefficacité de l’oeil magique. À l’instar de vêtements étendus sur la traditionnelle « corde à linge », nous savons tous que c’est le vent qui contribue à faire fuir l’humidité de nos atours et non la chaleur ambiante, alors pourquoi s’obstiner à construire de véritables fournaises à propulsion déficiente au lieu d’un simple et puissant ventilateur standard? Ma colère est telle que j’ai l’air d’Arnold dans le film culte « Total Recall » lorsqu’il fait du tourisme sans scaphandre sur Mars.

Modèle particulier, remarquez que son nom, tout comme son aspect visuel, sont extrêmement "METAL".

Séchoir à mains de qualité supérieure

Bien que la majorité des compagnies produisant ces plaies industrielles polluent notre existence impunément depuis beaucoup trop longtemps déjà, il existe toutefois une entreprise qui a su y faire en terme de séchage de mains, j’ai nommé Excel Dryer. Bien que je ne sois tristement pas payé pour faire l’éloge de leurs produits, il me fait plaisir de leur manifester mon inébranlable support à travers cette tribune qui est la mienne. Lorsque mes pieds foulent le sol d’une toilette publique inconnue, mon estomac se noue et le sang bat à mes tempes tandis que je m’apprête à vivre une criante déception. Un sentiment de profonde satisfaction m’envahit alors lorsque je constate avec joie que les lieux sont équipés avec de puissants séchoirs XLERATOR dont l’efficacité n’a d’égal que la force véhiculée par leur nom. Ces outils de séchage ne cessent de m’impressionner alors qu’un jet d’air puissant percute vigoureusement mes mains à tel point que ma peau bouge (probablement un peu comme le visage de Guillaume Lemay-Thivierge dans « Les Pieds dans le vide », qui semble être un long-métrage fort merdique). Je n’aime pas avoir les mains humides et devoir tourner une poignée de porte dans cet état, c’est pourquoi je succombe généralement au papier à mains plutôt que de passer entre 5 et 7 minutes devant un séchoir médiocre, créant une file d’attente mécontente derrière moi.

Le simple fait de se laver les mains est, somme toute, plutôt banal mais plusieurs étapes sont requises et les facteurs perturbateurs sont nombreux. Cette activité, qui se devrait d’être commune et bienfaisante, est en fait la source de bien des malheurs au quotidien; une mince erreur et une poignée de main peut se transformer, surtout dans un cadre professionnel, en cauchemar! Rappelons-nous ce bon vieux gag de « Coudon, tu t’es tu pissé sué mains!? HA HA HA HA ». Tragique.

Mention spéciale au centre commercial Laurier Québec qui, dans son virage vert, nous fait profiter des pires séchoirs à mains de l’histoire de l’humanité, ne daignant même pas offrir l’option du papier. Belle initiative de la part de ces gens qui ne font aucun recyclage commercial au niveau des boîtes de cartons et autres déchets aisément recyclables.

11 Réponses to “Humides constatations”

  1. Je le sais que je me répète mais ça me fait tellement de bien de te lire! J’ai ri, c’est incroyable.🙂

    L’image de séchoir avec la légende n’est pas à négliger non plus.

    « La réalité est toutefois bien triste, car la plupart de ces engins de haute technologie sont des immondices mécaniques. »

    Tu as tellement raison. C’est frustrant!

  2. J’ai aussi un plainte a formuler contre les séchoir avec un petit œil magique qui fonctionne une fois sur 3!

    Merci pour avoir divulguer les bonne marque. Je vais vérifier si j’ai de la chance au saguenay.

    Bizoo🙂 et bonne continuation

  3. Aimée V. Says:

    Oui, et que dire de ces fameux séchoirs (au débit inefficace) où le jet d’air se projette vers l’avant. On déplace donc ses mains vers soi mais… on n’est plus en face du détecteur de mouvement. Le séchoir arrêter. On repousse les mains sous le séchoir. Il repart. L’air nous arrive sur la poitrine. On bouge les mains. Il arrête…

    Des heures de plaisir.

  4. Nicolas Racine Says:

    J’ai essayé les puissantes machines à vent à Place Fleur de Lys. Comique, puisqu’en sortant des toilettes, ma copine et moi avons eu le même réflexe : « wow, ça c’est du séchoir ! » Seul point négatif : cette machine fout la pétoche à ma fille. Mais bon, elle n’a que 4 ans. Elle va finir par comprendre.

    Ce n’est plus le séchoir moumoune des années 1970 : c’est un séchoir à turboréaction ! Crisse ça dans ton char, pis il va avancer sur le neutre !

  5. @Noisette Sociale: Tout d’abord, bon retour! Je suis toujours ravi de contribuer à l’enjolivement de tes journées! Sur ces bonnes paroles, entretenons ensemble une haine abusive des séchoirs de piètre qualité.

    @Rapsaw: Je crois que tu trouveras ton compte à Place du Royaume. Bonne chance!

    @Aimée V.: C’est un phénomène qui est effectivement absurde et perturbant. Je crois que l’œil magique est, de manière générale, un fléau pour notre société. Maudites soient les portes automatiques!

    @Nicolas Racine: Je compatis pour la jeune dame; je crois que ces séchoirs sont, en quelque sorte, le dragon des temps modernes. Un jour elle saura apprécier ces créatures à leur juste valeur. Je crois que nos camarades « hip-hopeux » devraient sertir leur voiture de l’un de ces séchoirs au lieu de baser leur performance sur leur « subwoofer ».

  6. Matt Damon Says:

    Expérience personnelle. Chez Anapharm il y a juste du papier, pas de séchoir. Quand tu fais des tests pipi, tu dois te laver et t’essuyer les mains, souvent 2 ou 3 à la fois. Le papier se distribue en genre de  »feuille ». Voici ma constatation : je suis capable d’essuyer mes mais jusqu’à ce qu’elles soient TRÈS secs avec UN SEUL papier… mais tous les autres en prenne 2 ou 3, juste parce que ça prend disons une dizaine de secondes de moins. Ça m’amène sérieusement à croire que les gens sont juste lâches. Tout ça pour dire que les papiers à moins pourraient être une solution écologique (puisqu’ils sont compostables) et que ce papier bas de gamme est toujours du papier recyclé. Moi je suis pour le papier (le papier, faut un prendre juste 1) parce que les machines c’est le mal!

  7. @Matt Damon: J’ai moi aussi développé des compétences particulièrement intenses dans l’utilisation de papier brun. Je favorise toutefois les machines, ne serais-ce que par souci écologique (on n’a pas à couper d’arbres) et parce que sans les machines, je n’aurais pas de PS3.

  8. Matt Damon Says:

    Les machines à vent sont plus écologiques seulement parce que les gens utilisent 2000 papiers et que les endroits publics ne les compostent pas. La  »manufacture », l’entretien et l’électricité en général nécessaire pour ces machines la c’est le mal, mais les Playstation c’est bien par contre.

  9. @Matt Damon: C’est un argument acceptable qui serait sujet au débat. Un facteur demeure, toutefois, et c’est que le papier n’a pas un nom aussi suprême et incitatif que « XLerator ».

  10. Il y a des problèmes écologiques pas mal plus importants!

  11. @nbtetreault: Ce ne sont malheureusement pas les problèmes écologiques les plus importants qui nous interpellent le plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :