Organes reproducteurs et coliformes fécaux

À la vue de titre évocateur, plusieurs d’entre vous se ont vraisemblablement été tentés de hurler « SODOMIE! », que ce soit à cause du titre en soi ou par la faute d’un syndrome quelconque, mais sachez qu’il n’en est rien. Mon but n’est pas ici d’œuvrer dans la déchéance et la vulgarité mais bien de tenter de cerner la nature profonde d’une réalité touchant le commun des mortels : l’humour malpropre. En effet, j’ai pu constater, à travers mes nombreux périples et mes études approfondies, que l’humour basé sur les matières fécales, les gamètes, fœtus, bébés morts que ta mère était extrêmement facile, désaxé, inapproprié mais Ô combien efficace. Il va sans dire qu’une remorque contenant un nombre important de bambins défunts se décharge beaucoup plus aisément à l’aide d’une fourche que si, par exemple, on voulait plutôt décharger du sable avec ce même outil, mais pourquoi est-ce si hilarant?

La flatulence, cette incomprise

La flatulence, cette incomprise

Bien que certaines thématiques soient à proscrire dans des situations précises, ces propos disgracieux, qui fusent d’autant plus vivement lorsqu’accompagnés par quelques consommations alcoolisées, incitent à l’abus, l’auditoire tentant généralement de renchérir jusqu’à ce que quelqu’un aille trop loin. Marque de commerce du petit peuple, le bourgeois s’insurge face à de tels propos tandis que la plèbe s’en régale. Ne se contentant pas de faire l’éloge de besoins copieux et de phalliques interactions, on pousse l’audace jusqu’à rire aux larmes face à des événements tragiques dont les principales victimes sont souvent rongées par les larmes (érosion) et la douleur. Contrairement aux déboires d’un jeune sot dont le bout d’un doit fut ingéré, digéré et déféqué par un magnifique et attachant ours grizzly (méprisons ce malotru et rions de son malheur), de vraies catastrophes surviennent chaque jour et cet humour vulgaire que nous apprécions tant peut être blessant.

Chien amical

Chien amical

Ceci dit, bien que les désormais classiques blagues référant à des dépouilles de nouveaux-nés ainsi que les références humoristiques à des enjeux sociaux tels que l’enlèvement et le viol puissent susciter de vives réactions, il existe aussi ces taquineries qui ne sont que de très mauvais goût. Que de plaisir à discuter allègrement de coït à l’intérieur d’une cavité oculaire, de se réveiller de bon matin avec un côté du visage serti de matières fécales ou encore de souiller la mémoire et/ou l’honneur de la mère chérie d’un parfait inconnu. Loin de m’estimer supérieur à la masse (mensonge) et étant moi-même victime d’une réputation enviable dans le domaine compétitif qu’est celui de l’humour de bas niveau, je demeure sidéré par la puissance qu’ont la bouse et la verge sur la conscience collective.

Les plus perspicaces d’entre vous en seront, je l’espère, venus à la conclusion que ce plaidoyer ne fait que ressasser des faits connus en profitant du retour d’idées pour utiliser des synonymes de phallus et d’excréments mais sachez que cette réflexion va au-delà de quelques anales et/ou maternelles anecdotes. Cette tendance allant de pair avec l’avènement de nos moeurs débridés, je me permet de présumer que l’Histoire puisse nous faire part d’une réponse pertinente. Je doute que Genghis Khan se plaisait à pincer les mamelons de ses sbires en leur offrant un sourire narquois, que Attila le Hun, à la blague, menaçait ses frères d’arme de caresser violemment leur visage avec l’extension de sa virilité ou que Saladin porta à l’attention de Richard Coeur de Lion que sa mère était un exutoire à sperme. L’humour contemporain (en parallèle avec les insultes) ne semble être que l’une des nombreuses victimes de la déchéance du peuple égaré dont nous faisons partie. Quoi qu’il en soit, il n’en demeure pas moins que deux nourrissons dans une poubelles sont beaucoup moins répugnants qu’un seul nourrisson dans deux poubelles! (Constatez à quel point un vocabulaire soigné amoindrit l’impact de cette excellente blague.)

2 Réponses to “Organes reproducteurs et coliformes fécaux”

  1. Le Clown Says:

    Je ne peux m’empêcher d’ajouter qu’il n’y a rien de plus attendrissant qu’un bébé mâchouillant une lame de rasoir et que le meilleur moyen de retirer un bébé d’un mixer est une paille !

  2. @Le Clown: Je te reconnais bien là!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :