Le temps

Comme vous avez probablement pu le constater, ces lieux se sont avérés plutôt désertiques au cours des dernières semaines, à tel point que l’on eut presque pu y voir virevolter une botte de foin comme on en retrouve dans les films « Western ». Le fait est que je n’ai tout bonnement pas eu le temps de mettre ce blogue à jour. Certains diront « Tu n’as pas ‘pas’ eu le temps, tu ne l’as simplement pas pris! », ce à quoi je rétorquerais: « J’ai pour habitude d’écrire lors de mes temps libres au travail, ce que je n’ai pas eu récemment et, par conséquent, dans le cadre d’un exercice rigoureux de définition de mes priorités, je n’avais plus de temps pour ce blogue, ce qui rend nos deux affirmations valables, connard. » Il est donc vrai que la gestion du temps est non seulement un enjeu personnel mais aussi un enjeu de société qu’il nous est utile de comprendre et de maîtriser afin d’avoir une vie trépidante et digne d’intérêt.

Sablier

Le sablier, symbole du temps

Intangible et cause de plusieurs phénomènes connus tels que la succession d’événements, la mort et l’arrangement des choses, le temps nous rend tous victimes. Chaque moment que nous utilisons afin de procéder à une action ou, parfois, à une absence d’action, il est impératif que nous nous amputions de la possibilité d’utiliser ce moment précis pour autre chose. Le temps étant techniquement infini mais pas pour autant renouvelable, nous ne pouvons donc pas le réutiliser afin de compenser pour son utilisation dans un cadre variable et sommes contraints par son passage ainsi que par notre mortalité à être limités, à l’échelle d’une journée, d’une semaine et même (évidemment) d’une vie, à un certain nombre d’actions et inactions pendants lesquelles nous ne pouvons en bénéficier autrement. Le sommeil étant perçu par certains comme une perte de temps, par d’autres comme un moment de bonheur gratifiant, il n’en demeure pas moins une étape d’inconscience essentielle au bon fonctionnement de l’être humain moyen afin que celui-ci puisse profiter du reste de son temps. Ceci dit, comment peut-on parler d’une perte de temps puisque, en dépit de l’expression populaire, il est impossible d’en gagner? L’optimisation est donc la clé du succès.

Lamborghini

Lamborghini

Outre ces élucubrations pseudo-philosophiques sur l’impact qu’a le temps (ainsi que lorsqu’il réfère à la température, mais nous y reviendrons) sur nos vie, le but de ce billet n’est autre que de mentionner à tous et à toutes que mon horaire chargé ne m’a pas permis d’écrire récemment puisque ce n’est, en somme, qu’un loisir et que le but d’un loisir est d’être diverti tout en évacuant certaines tensions créées par d’implacables responsabilités au quotidien, frappés par la monotonie d’une société capitaliste alors que nous devons inlassablement gagner cet argent qui est non seulement essentiel à la réalisation de nos ambitions mais aussi à notre survie même. Le temps, c’est de l’argent et chaque instant qui n’est pas consacré au gain d’argent implique une stagnation ou une perte, l’appauvrissement étant déconseillé, sauf peut-être pour certains bourgeois dont la fortune fructifie d’elle-même, leur permettant de vagabonder nus avec des stars de la porno dans une Lamborghini décapotable.

Outre ces élucubrations pseudo-économiques sur l’impact qu’a l’argent sur nos vies, le but de ce billet n’est autre que de mentionner à tous et à toutes que mon horaire chargé ne m’a pas permis d’écrire autant que j’aurais voulu mais mon esprit troublé persiste à vomir inlassablement de troublantes constatations ainsi que des idées saugrenues qu’il me conviendra de traiter, je l’espère, dans un avenir rapproché alors que ma charge de travail s’allègera, me permettant ainsi de combler vos hautes attentes à mon égard, les attentes polluant les relations interpersonnelles puisque…

25 Réponses to “Le temps”

  1. Je te laisserais bien un commentaire, mais je n’ai pas le temps…

  2. La Chose Says:

    Je trouve bien contradictoire que tu prennes le temps de nous dire que tu n’as pas le temps de… (Étrangement, cela s’applique autant à Remi qu’au Détracteur).

    Quoique pas aussi loufoque que tes billets habituels, j’ai bien aimé la formulation du propos. J’ai aussi capté les références dans les tags sauf un, Jean-Claude Van Damme…. Mais quecer qui fou la lui ?

    Avec un pe ude chacne, l,avenir nous reserve moins « Jus au travail » et plus de « bilelts bien amusants à lire »

    Sincèrement votre,
    La Chose.

  3. Ah le temps… C’est justement pour en avoir un peu que j’ai pris congé aujourd’hui, l’ayant hypothéqué hier soir pour assister à un excellent spectacle (dont on peut lire un compte-rendu partiel et partial sur la Kaverne) pour lequel je crois que tu hypothèqueras le tien ce soir (quoique le futur sera peut-être rendu le passé au moment où tu liras ce modeste commentaire), et ne voulant pas en payer des intérêts trop mirobolants…

    Peut-être est-ce aussi pour consacrer ton temps à cet événement (pour lequel tu écriras peut-être une critique ?) que tu as laissé ta dernière phrase en suspens…

  4. @Le Détracteur Constructif: Merci quand même d’avoir pris le temps de me signifier que tu n’en avais pas.

    @La Chose: Certes contradictoire et moins loufoque de par sa nature, le but premier était ici de mentionner que j’ai toujours l’intention d’entretenir ce blogue mais que les dernières semaines ne m’ont tout bonnement pas permis d’y être assidu, même si je ne l’ai en fait jamais vraiment été.

    Pour ce qui est de ce cher Jean-Claude, c’est tout simplement la vedette du film « Le Flic du Temps ». Ce cher Van Damme peut faire partie de tous les aspects de nos vies lorsque l’on y pense un peu, c’est presque philosophique.

    Merci pour cette intervention pertinente et au plaisir!

    @Darwin: Il faut parfois prendre congé pour savourer de bons moments et profiter d’un peu de repos car même les congés réguliers, puisqu’ils font partie de la routine, ne sont pas aussi vivifiants! J’ai effectivement participé à un rassemblement de barbares chevelus en ce vendredi 23 avril et j’ai même propagé la bonne nouvelle ici: http://www.metaluniverse.net/compterendu/categories.php?cat_id=3111

    Pour ce qui est du suspens, c’est un mystère!😛

  5. Axel Douille Says:

    Le temps d’une paix…

  6. @ DR of D

    Merci pour le lien vers ta critique.

    À ce que j’ai pu lire, le son de la voix de Christian Glanzmann n’était pas mieux qu’à Montréal. Ce doit donc être volontaire… Pour le reste, on a vu le même show, si ce n’est que j’ai moins apprécié Holy Grail que toi…

    Et, de fait, la prestation d’Amon Amarth était précise et généreuse !

  7. @Axel Douille: Aussi!

    @Darwin: Ce fut un plaisir. Côté voix, peut-être le problème réside-t-il au niveau des techniciens de son mais je doute que l’on veuille volontairement éclipser la voix du chanteur! Pour ce qui est de Holy Grail, j’adore ce genre de bon vieux « heavy metal » fromager à souhait.

    Gloire éternelle à Amon Amarth!

  8. La Chose Says:

    Étrangement, tout enregistrement live (ou presque) que j’entend de groupes et de prestations de ce genre réflète une voix peu audible, enterrée par une cacophonie d’instruments electriques… Seriez-vous en train de dire que ce ne sont que de fausses impressions dûes au medium de transmission? Que de tel cas sont plutôt rares lorsqu’on y assiste réellement?

    Aussi, qu’est-ce qu’un heavy metal fromager … est-ce qu’il sent mauvais et à une pâte molle enrobée d’une épaisse et non moins odorante croûte de moisissure ? Ou est-ce simplement un traduction libre de l’expression « cheesy » ?

  9. @ La Chose

    «tout enregistrement live (ou presque) que j’entend de groupes et de prestations de ce genre réflète une voix peu audible, enterrée par une cacophonie d’instruments electriques»

    Il est vrai que c’est fréquent. Toutefois, dans le cas dont nous parlions, cela n’est arrivé que pour un groupe sur trois, et pour le groupe le moins «électrique». Même si le son d’une vidéo enregistrée en spectacle donne rarement un aperçu juste, on peut constater dans celle-ci que le son des instruments, même médiévaux, enterrent la voix (en fait c’est la voix qui n’est pas asez forte !).

    @ DR of D

    «je doute que l’on veuille volontairement éclipser la voix du chanteur!»

    Bien d’accord avec toi que ce n’est pas une bonne idée, j’adore sa voix, moi aussi, mais force est de constater que ce fut le cas à Montréal et à Québec. Difficile de ne pas voir quelque chose de volontaire en arrière…

  10. @La Chose: Les enregistrements amateurs sont souvent faits à partir d’appareils photo numériques ou de téléphonie cellulaire dont le micro est de piètre qualité, ce qui donne généralement bien peu d’indications sur la sonorité réelle de l’événement, le côté vidéo étant plus révélateur.

    Pour ce qui est de la musique fromagère, c’est effectivement une traduction libre du terme anglophone « cheezy ». Le groupe Manowar est un bon ambassadeur de cette expression.

    @Darwin: On peut effectivement soupçonner que cette faute ne soit pas inconsciente mais je crois tout de même que ce serait absurde d’agir de la sorte, surtout qu’il est extrêmement facile, avec un vocal guttural, de faire en sorte que les amplificateurs diffusent un résultat cataclysmique tandis que le chanteur n’a qu’à chuchoter dans son micro.

  11. Sombre Déréliction Says:

    Hum…

  12. @Sombre Déréliction: Impatiente créature… et moi qui croyait que la patience était une qualité des gothiques qui ne font concrètement rien d’autre qu’attendre la mort.😛

  13. Darwin Says:

    @ DR of D

    «gothiques qui ne font concrètement rien d’autre qu’attendre la mort»

    Je vais la retenir celle-là, et, qui sait, la replacer… en citant la source, bien sûr !😉

  14. Sombre Déréliction Says:

    Êtes-vous bien sûr de ce que vous avancez cruelles et perfides âmes? Car j’ai toujours eu la ferme conviction qu’être GOTH consistait à regarder chanter des sopranos mélancoliques en espérant désespérément qu’un sein sorte enfin de ce corset magnifique. Happy ending n’arrivant naturellement jamais, d’où l’inéluctable inaccessibilité de l’idéal féminin, lequel viendra d’ailleurs inévitablement provoquer la délitescence de toute virilité!

    C’est qu’ainsi, qu’à la dix-neuvième seconde la soif d’absolu est presque assouvie!

  15. @ SD

    Et si ta soif d’absolu était assouvie, que te resterait-il à attendre ? Ce que dit Rémi ? Trop triste… Continue à avoir soif !

  16. @Darwin: À ta guise!

    @Sombre Déréliction: L’un n’empêche pas l’autre. Attendre de mourir en bénéficiant de divers bienfaits de la nature humaine est une option intéressante pour le malheureux contemporain.

    @Darwin: Avoir soif, c’est triste. Parlez-en aux gens perdus dans le désert.

  17. Sombre Déréliction Says:

    Aujourd’hui, jour de congé-surprise je me sens pleine d’espoir et d’allégresse. Ne suis-je pas magnifique?

  18. @Sombre Déréliction: Un peu blanche, peut-être serais-ce un bon moment pour prendre du soleil!

  19. Darwin Says:

    @ DR of Doom

    «peut-être serais-ce un bon moment pour prendre du soleil!»

    Le soleil ne réduit pas les gothiques en cendres ?

  20. Sombre Déréliction Says:

    Il est vrai que, malgré ma magnifique majesté, je préfère régner en des endroits obscurs:

  21. @Darwin: Justement!

    @Sombre Déréliction: C’est pour ça qu’on dit aux jeunes de ne pas flâner dehors la nuit.😉

  22. Sombre Déréliction Says:

    😆

  23. La Créature Velue Says:

    Discussion fort intéressante sur les gothique, mais je me dois toutefois remettre en question la pertinence de certain arguments…

    « Être GOTH consiste à regarder chanter des sopranos mélancoliques en espérant désespérément qu’un sein sorte enfin de ce corset magnifique »

    Malheureusement, ce commentaire s’applique approximativement à tout homme digne de ce nom (et probablement certaines femmes qui optent pour une sexualité relativement peu rependue parmi les siennes); et je doute fortement que la majorité d’entre eux puissent même s’imaginer faire partie d’un groupe aussi exclusif et complexe que les Goths.

    D’ailleurs, ce voudrait donc aussi dire, en jouant avec l’idée, que les Goths font preuve d’un éventail musical extrêmement large et se faufilent dans tout les spectacles musicaux d’artistes féminins, allant de Britney Spears à L’Âme Immortelle tout en bifurquant par Hilarry Duff, Jo Bocan et Justin Bieber.

    En ce qui à trait au « soleil réduisant les gothiques en cendres », si l’on en suit la croyance populaire et les mythes urbains, ils se mettraient plutôt à briller de plein feu; tel certains vampires vivant un peu trop près de leurs émotions.

    @ DRoD: Je croyais plutôt qu’on disait aux jeunes de ne pas flâner la nuit, de peur qu’ils te croisent et que tu use de ton vocabulaire bien nourri, ta puissance vocale et de la nature humaine pour les asservir et en faire tes servants, soldats et concubines (Et/Ou toute combinaison possible de ces rôles) ?

  24. Sombre Déréliction Says:

    @Créature

    Hum… Chacun nos frontières; chacun nos horizons. Je préfère de loin faire vaguer mon âme entre Sonja Kraushofer et Anne Nurmi que de voisiner Jo Bieber et Justin Boucan, quoiqu’une Hillary Duff pseudo-GOTH existe quelque part entre l’Espagne et la Norvège et ce grâce à Nuclear Blast!

  25. @La Créature Velue: Tout d’abord, belle analyse. Pour ce qui est de la raison pourquoi on garde les jeunes à la maison au coucher du soleil, j’essaie constamment de rejeter le blâme sur les gothiques alors prière de ne pas saper mes efforts.

    @Sombre Déréliction: On ne commence pas ça ici s’il-vous-plaît.😛

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :